BGDL,  Edition de Jeux de Société,  Game Design

Comment créer un jeu de société – BGDL 2/2

Cet article est la deuxième partie de l’excellent article de Gabe Barrett, publié dans sa version originale sur Board Game Design Lab. Dans la première partie de l’article, nous avions parlé d’idées de jeu, de comment les stocker et les faire sortir de notre tête pour leur donner vie. Nous avions également parlé de PMV (Produit Minimum Viable) et désormais nous allons parler de la suite du processus de création. Cette suite passe par le prototypage. Pour rappel, si je dois mettre mes propres remarques au sein du texte de Gabe je les indiquerai ainsi: en italique et dans une autre couleur (ce bleu à priori). Ainsi, vous pourrez distinguer facilement ce qui est extrait directement du texte d’origine de Gabe et ce que j’ai ajouté moi même (et donc qui n’engage que moi).

Prototypage

Bon… vous avez donc un jeu en tête et vous avez pris beaucoup de notes sur la façon dont il pourrait fonctionner. Maintenant, il est temps de créer quelque chose “pour de vrai”. Rappelez vous ce que nous avons dit sur les produits minimum viables dans le chapitre précédent . Le but est de mettre au moins une partie du jeu sur la table dès que possible.

Cette section ne couvrira pas tous les aspects du prototypage d’un jeu, mais elle vous fournira, espérons-le, de nombreux trucs et astuces pour améliorer votre processus de prototypage.

Cartes

La plupart des jeux ont des cartes, donc avoir un système rapide pour les créer accélérera considérablement votre processus de prototypage. Pour de meilleurs résultats, je recommande de télécharger des modèles de cartes. Ensuite, téléchargez le fichier dans votre éditeur d’images préféré (j’utilise Canva).

NB: J’ai utilisé également Canva pour un prototype d’un jeu qui s’appelle pour l’instant VERSUS et c’est vraiment simple d’utilisation. Je le conseille également à tout ceux qui comme moi n’ont pas de compétences en illustrator / photoshop.

Maintenant que vous avez une base, vous pouvez ajouter toutes les images, icônes et textes qui doivent figurer sur les cartes. Et avec ces modèles, vous saurez exactement avec combien d’espace vous devez travailler. Ensuite, imprimez les cartes et découpez-les le long des lignes de coupe désignées.

Pour leur donner du poids et les rendre plus faciles à manipuler et à mélanger, glissez la carte dans une pochette (sleeve) avec une carte à jouer. J’achète des cartes à jouer en gros dans un magasin de destockage, mais vous pouvez également utiliser des cartes Magic ou tout ce qui tient bien dans les pochettes (sleeves).

NB: ce type de “sleeves” se trouve facilement sur amazon, pour protéger des cartes de vos autres jeux de société, des cartes Magic ou Pokémon.

Pochettes (sleeves)

Un autre avantage des pochettes est que vous pouvez écrire dessus et modifier les informations au fur et à mesure. Disons que vous ne savez pas si une carte doit avoir un 1 ou un 2 dans son coin supérieur gauche. Laissez simplement cette zone vide lorsque vous concevez la carte, et une fois qu’elle est dans un sleeve, écrivez le numéro avec un marqueur permanent.

Si vous écrivez un 1 et décidez de le changer en 2, tout ce que vous avez à faire est de colorer le marqueur permanent avec un marqueur effaçable à sec, puis de l’essuyer. Tout s’effacera tout de suite et vous pouvez maintenant écrire le nouveau numéro.

De plus, les pochettes sont disponibles dans presque toutes les couleurs que vous pouvez imaginer, ce qui ouvre des tonnes d’options pour différents dos de cartes sans avoir à concevoir ou à imprimer quoi que ce soit.

Plateaux

Les plateaux de jeu peuvent être difficiles à créer, mais c’est souvent parce que les concepteurs réfléchissent trop aux choses et essaient de les rendre trop belles lorsque le jeu en est encore aux premiers stades de la conception. Il n’y a aucun sens à consacrer beaucoup de temps à quelque chose qui risque de changer à de très nombreuses reprises, alors voici mes options préférées pour la création de plateaux.

Papier quadrillé / millimétré

Avant de faire un plateau, je vais le schématiser sur du papier quadrillé pour voir comment tout s’emboîte et doit être espacé. Vous pouvez facilement trouver différentes tailles et formes de graphiques via une recherche Google si vous souhaitez utiliser quelque chose de plus avancé que la page typique pleine de carrés bleus. Les hexagones sont notoirement difficiles à dessiner, le papier quadrillé hexagonal est donc indispensable.

Ensuite, pour le premier ou les deux premiers tests, j’utiliserai généralement ce schéma approximatif de plateau pour voir si cela fonctionne réellement. Et si vous dessinez tout au crayon papier, vous pouvez facilement changer les choses à la volée.

Tableau blanc

Un tableau blanc est idéal lorsque vous voulez quelque chose de plus grand que du papier quadrillé, mais que vous savez que beaucoup de choses sont encore sujettes à changement. Pour les aspects dont vous êtes plus sûr, vous pouvez dessiner/écrire avec des marqueurs effaçables à l’eau afin qu’ils soient plus durables. Et pour les choses dont vous êtes moins sûr, vous pouvez utiliser des marqueurs effaçables à sec pour apporter des modifications rapidement et facilement.

Papier cartonné  

Une fois que je suis un peu plus sûr de l’apparence du plateau, je crée une grande image dans Canva, je la télécharge, puis je l’imprime au format « affiche » avec Adobe afin qu’elle s’imprime en plusieurs feuilles en mosaïque. Je l’imprime sur du papier cartonné pour qu’il soit plus durable, je coupe tout espace blanc et je colle le tout ensemble pour faire le plateau.

Autocollants

J’adore utiliser des autocollants pour créer des dés, des jetons, des tuiles et des planches de joueur personnalisées. J’achète des planches d’étiquettes autocollantes A4 pour pouvoir facilement imprimer ce sur quoi je travaille, le découper, puis le coller sur quelque chose de plus durable.

Pour les jetons, les tuiles, et les planches de joueur, je place les autocollants sur des boîtes de céréales ou du carton, puis je coupe les choses à la taille dont j’ai besoin.

Pour les dés, j’utilise le modèle trouvé dans les fichiers numériques pour placer des icônes dans Canva. Ensuite, j’imprime sur l’étiquette autocollante, découpe chaque carré et les colle sur les dés.

Jetons et tuiles

Si vous allez à l’URL sur la couverture arrière de ce livre, vous trouverez de nombreux modèles différents pour vous aider à créer des jetons et des tuiles de différentes formes et tailles. Chargez simplement le modèle que vous souhaitez utiliser dans un éditeur d’images, ajoutez des illustrations et des graphiques, imprimez-le, découpez les jetons/tuiles et collez-les sur le matériau de votre choix. J’utilise du carton de boîte de céréales, mais des cartons d’expédition peuvent aussi bien fonctionner.

Composants

Vous n’aurez  jamais trop de petits morceaux de bois / jetons dans votre boîte à outils de conception de jeux. Différentes formes et couleurs peuvent représenter toutes sortes de choses différentes, des ouvriers aux ressources en passant par les actions et tout ce à quoi vous pouvez penser.

Et si vous constatez que vous n’avez pas assez d’un composant, vous pouvez utiliser de petites cartes multiplicatrices où vous pouvez suivre le nombre de choses que vous avez avec un seul composant nécessaire. Par exemple, si vous n’avez que quelques cubes jaunes représentant du blé, vous pouvez placer un cube sur l’emplacement 4X pour montrer que vous disposez actuellement de quatre ressources de blé.

Voici à quoi ressemble mes “cartes multiplicatrices” :

Les vides-greniers et magasins de déstockage sont d’excellents endroits pour trouver des jeux de société d’occasion que vous pouvez acheter juste pour des pièces de rechange. Les brocantes sont également d’excellents endroits pour trouver des composants intéressants. Vous pourriez même trouver une pièce tellement cool ou unique que vous concevez tout un jeu autour de celle-ci !

Et si jamais vous souhaitez passer à des éléments plus « premium », il existe de nombreuses boutiques en ligne qui vendent presque toutes les formes de composants personnalisés auxquelles vous pouvez penser. Je suis un grand fan de Meeple Source. (NB: vous pouvez aller sur Tout Pour le Jeu, normalement vous y trouverez tout ce qu’il vous faut!)

Dés

Vous pouvez utiliser des dés pour représenter une tonne de choses différentes dans un jeu. Points de vie, dégâts, ouvriers, actions, temps, etc. Vous pouvez les lancer, les placer et les empiler. Ils ont une tonne de polyvalence. Et une fois que vous avez ajouté des dés vierges et des autocollants, vous avez la possibilité d’avoir des faces de dés personnalisées, ce qui signifie qu’il n’y a quasiment plus de limites à ce que vous pouvez réaliser!

Cependant, si votre jeu a des dés personnalisés, pour vous faire une idée de la table le plus tôt possible, je vous recommande de créer un tableau de dés dans un premier temps au lieu de prendre le temps de créer des icônes personnalisées. Écrivez simplement ce que signifie chaque côté du dé : un 1 est un échec ; un 3 est un bouclier ; un 6 est un coup sûr; etc. Au début, vos dés sont susceptibles de changer, donc la création d’un graphique facilement modifiable peut considérablement accélérer votre processus. Ensuite, une fois que les choses sont plus solides, créez des autocollants personnalisés pour les dés.

Images

Étant donné que le but au départ est de simplement mettre quelque chose sur la table qui peut être testé, ne passez pas trop de temps à essayer de trouver ces images « parfaites » à utiliser dans votre jeu. Soit vous dessinez quelque chose de basique qui fait passer le message, soit vous tirez quelque chose de Google qui fonctionne assez bien pour faire le travail. Tout est susceptible de changer  à ce stade (ou de finir à la poubelle), cela ne vaut pas la peine de passer trop de temps dessus.

Lorsque j’ai commencé, j’ai passé d’innombrables heures à rechercher les bonnes illustrations et icônes pour mes créations. À l’époque, j’avais l’impression de travailler sur mes jeux, mais la vérité est que je ne faisais que perdre du temps. Si une voiture est coincée dans la boue, ses pneus peuvent se déplacer à 100 km à l’heure alors qu’elle ne va nulle part. Ne confondez pas le mouvement avec le progrès.

Tant que l’image fait passer le message, allez-y. Et puisque vous n’essayez pas de vendre le prototype et que tout est générique, vous n’avez pas à vous soucier de la violation du droit d’auteur. Cependant, il existe également de nombreuses ressources en ligne où vous pouvez trouver des millions d’images dans le domaine public qui peuvent être utilisées gratuitement, même à des fins commerciales.

Conception graphique

Pour un prototype, le fonctionnel est bien plus important que le beau. Alors, ne réfléchissez pas trop à la disposition de vos cartes, aux icônes que vous utilisez, à la police, etc. Vous pouvez mettre à jour et corriger toutes ces choses plus tard. Mettez ce qui est nécessaire et disposez tout du mieux que vous pouvez, mais ne vous enlisez pas.

Vous voulez que tout soit suffisamment clair pour que les testeurs puissent jouer efficacement au jeu, mais ne vous inquiétez pas trop au-delà au début. Regardez des jeux publiés qui sont similaires aux vôtres et empruntez des idées sur la façon dont ils ont présenté leur conception graphique. Ensuite, grâce aux tests, obtenez des commentaires sur les façons dont vous pouvez le modifier et l’améliorer.

Des boites

Les boîtes de jeu sont certainement l’une des choses les plus difficiles à créer soi-même. Elles ne sont pas totalement nécessaires, mais donnent définitivement à votre prototype un aspect plus «professionnel».

Les magasins de loisirs créatifs des boîtes vierges qui fonctionnent bien pour transporter des prototypes.

Et si vous voulez créer vos propres boîtes, voici un site Web avec une tonne de modèles : templatemaker.nl. Et voici un excellent tutoriel avec des liens vers des modèles et des instructions étape par étape.

De plus, si vous souhaitez faire passer l’organisation de votre box au niveau supérieur, je vous recommande de consulter Sand Box Gaming. Ils ont d’excellents organisateurs en bois qui sont parfaits pour les projets de conception de jeux.

NB: Vous pouvez également utiliser la boîte d’un autre jeu d’occasion et imprimer un visuel pour la personnaliser.

Lorsque vous en arrivez au point où vous voulez que votre prototype ressemble davantage à un jeu fabriqué, vous pouvez passer par un service d’impression à la demande pour créer tous les aspects de votre jeu.

Conclusion

Cet article vous aidera, espérons-le, à vous lancer dans la conception de grands jeux que les gens adorent. Créer un jeu peut être un long chemin, mais c’est quelque chose que vous pouvez réaliser si vous êtes prêt à y consacrer le temps et les efforts nécessaires.

Alors, commencez à sortir ces idées de votre tête et mettez-les sur la table !

Et vous, avez-vous d’autres trucs et astuces pour créer vos prototypes?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager! :-)

Laisser un commentaire